Lettre au public

Du théâtre musical en création suisse

Floriane Vergères a voulu reprendre le texte original de la pièce de Jacques Deval en l’adaptant quant à sa longueur – trois heures pour le texte original intégral – et en ajoutant des intermèdes chantés et dansés sur les musiques que Lee Pockriss avait écrites pour la comédie musicale de 1963, renouant ainsi avec la forme du théâtre musical, ce qui permettait d’exploiter au mieux tous les avantages de la merveilleuse salle de spectacle de la Fondation Les Salons (esthétique, chaleur, intimité, acoustique) et de proposer au public de l’arc lémanique un divertissement théâtral modernisé à la fois drôle et chargé d’émotions dramatiques très fortes.

Il s’agit donc d’une création suisse de l’œuvre, avec un plateau de 12 comédiens accompagnés au piano par un musicien d’exception, Anthony di Giantomasso. Parmi les comédiens, à côté de Floriane Vergères dans le rôle de Tatiana Romanoff et Didier Hagger dans celui de Mikaïl Ouratieff, Anne Marie de Couyssy avec Michel Bohnenblust assureront les rôles des Arbéziat ; Dimitri Gorotchenko est joué par Anthony di Giantomasso.

Les arts vivants et la crise du Covid

Il était prévu initialement de jouer environ 12 représentations en décembre 2020 avec un déploiement scénique et orchestral important. Cependant la crise sanitaire du printemps 2020 a traversé le monde. Cela a eu pour conséquence une évaporation dramatique de nos espérances de soutien financier et la nécessité de réduire tant les moyens scéniques utilisés que le nombre final de représentations qui passe finalement à 6 et à fin 2021. 

L’engagement personnel des artistes

Alors que le projet initial devenait irréalisable, il est à souligner que l’ensemble des artistes sur le plateau (comédiens-chanteurs et musiciens), souhaitant absolument pouvoir créer Tovaritch et divertir le public suisse romand au moins pour la période des fêtes, a accepté le partage simple de la recette de billetterie comme principe de rémunération, ce qui se faisait jadis communément dans les troupes attachées à un théâtre.

La production salue ici cet engagement, cette fidélité à nos collaborations passées, et à cette générosité fondamentale qui doit rester au cœur de ce qui fait un artiste.